Valises

(…) Oui, au voyageur moderne sa valise en somme reste comme un reste de cheval.


Francis Ponge, Pièces, 1961

Ici… des valises, une caravane, des voyageurs arpentent différents espaces et révèlent aux yeux de tous leurs images rondes et négatives.

Éteindre, charger, sortir, regarder, déboucher, attendre, refermer, éteindre, révéler, laver, fixer, allumer, rincer, étendre, regarder, éteindre…

Ces appareils étranges se posent à côté de soi. Ils nous invitent à nous décentrer, à patienter et contempler ce qui nous entoure. 

Attendre que le paysage pénètre par le trou infime de l’objectif, attendre sa lente fixation sur le support photosensible, attendre sa révélation, attendre qu’il se passe quelque chose, attendre la surprise de l’image, attendre son tour, attendre. Éprouver l’attente pour aimer son image, éprouver sa fragilité, le noir, le flou, l’absence, le hasard, l’imprévu, expérimenter les fluctuations de notre regard posé sur le monde. Enfin, exprimer un désir d’image sans cesse renouvelé par le plaisir d’utiliser un appareil à côté de soi, ouvert sur le monde. 

Création indisciplinée sans fin

De 2014 à …

Artistes

Sarah Mulot

Julien Vadet

Cédric Champeval

Marin Lereuil

ohmart · Valises